retour à la case départ

Sous les rochers la plage .....

C'était il y a environ cent cinquante millions d'années, à la limite de l'Albien, une des plages de Saint André. On voit très clairement les différentes ondes d'une mer, très peu agitée, en train de se retirer. La mer était chaude et peu profonde : elle s'étendait du Jura à la Méditerranée, en parlant comme aujourd'hui. C'est le soulèvement des Alpes qui a détruit son fragile équilibre.

Il n'y avait pas de dinosaures, car ce n'étaient pas des poissons ...... On les trouve, leurs traces, en bordure, vers Aix en Provence,et dans l'Hérault. Si bien que ces boules trouvées ci-après ne sont pas leurs oeufs. Ce sont - peut être des restes de mobilier de plage fossilisés : parasols .... allez savoir.

 

La série argilo-calcaire, dite des marnes bleues, qui s’étend sur plusieurs centaines de mètres, s’est déposée entre 116 et 98 millions d’années. Elle contient des barres de sable et de grés, bien visibles dans le paysage, avec passage brusque d’une couche à l’autre. Ces roches sont constituées de grains de quartz de petite taille (0,1 à 0,2 mm de diamètres) bien triés. On y trouve aussi des grains de glauconie (1 à 30 %) qui attestent de l’origine marine de ces sables.

 

Le sable, après 150 millions d'années, garde la trace des ondes d'une mer, qui, très peu agitée, était en train de se retirer.

 

On trouve dans ces barres rocheuses des boules, incrustées, dont la taille peut être impressionnante, d’à peine 2 cm à plus d’un mètre. Ces boules sont constituées exactement du même matériaux que le grés qui les entoure, même taille, même nature, même proportions, et même degré d’usure des grains. La seule différence est, en plus de la couleur, plus soutenue, le degré de cimentation, plus important à l’intérieur des boules. Ce ciment est composé de calcite, accompagné d’un peu de silice qui soude les grains entre eux.

Les lignes qui structurent les grés traversent les boules sans déformations. Elles se sont formées dans le banc après son dépôt, après aussi la phase de compactage. La géométrie de ces structures permet d’affirmer que les grés se sont mis en place grâce à des écoulements de sédiments encore gorgés d’eau, véritables avalanches sous marines, qui ont entraîné le matériel sédimentaire vers le fond. Ces courants semblent avoir suivi un couloir large de quelques kilomètres, allant de Crest à Serres, soit plus d’une centaine de kilomètres.

 

 

 

 

Cette explication a été donnée, en 2003, par Michel Rio, dans le bulletin de la Société d'Études des Hautes-Alpes. Elle est intéressante, mais elle n'explique, en rien, la formation de ces boules, indépendantes, et dissociables du banc.                                     

 

 

               Il y a, là, un phénomène très spécial, qu'il n'explique pas. Il est peu vraisemblable qu’elles se soient formées spontanément au milieu de l’écoulement, je dirais même que c’est impossible d’un point de vue hydraulique, c'est aussi impossible à cause de leur couleur, qui est nettement plus foncée que les couches adjacentes.

Il se pourrait, mais je ne suis pas un géologue, que ce soit une variante de stromatolite. C'est une roche fossile dont la structure est présumée avoir été élaborée par une communauté d'organismes microscopiques, essentiellement, différents types de bactéries et d'algues.

Des concrétions de couches sableuses se seraient formées autour d'un corps étranger de taille variable (plantes, cailloux par exemple). Quand les couches de sédiments se sont retrouvées à l'air libre,les concrétions ont été dégagées de leur gangue sableuse friable, et leur surface a été régularisée et lissée.

Il en existe, encore de nos jours, en Australie, sur une plage discrète.

 

 

On les appelle " trulli " en Italie du Sud, dans les Pouilles, et on les passe à la chaux.

On les appelle " bories " dans le sud du Vaucluse : ce sont des cabanes de bergers, mais leur toit est beaucoup mieux arrangé. Quoiqu'il en soit elle mériterait d'être protégée et restaurée.

 

 

 

 

Quel lien me direz vous avec la plage ci-dessus : c'est peut être une cabane de plage qui a survécu .......

retour à la case départ