retour à la case départ

Visite dans les environs de Rosans (31 documents).

Sur la route de l'Aubergerie

avec Vanige au loin.

Et sur la gauche de Vanige, Chauvac.

 

Aubergerie

Vanige sous la neige.

La même carte, mais plus  nette.

 

Vanige

Traduire "Rijol", sur la carte, par Risoul.

Les petites filles sont devenues grandes, puis elles ont  disparu.

 

Risoul1

Risoul, vue de l'autre coté, et à gauche la chaîne de la Claveliere.

 

Risoul 2

L'Institut medico-educatif, et en avant les logements destinés au personnel.

à gauche Risoul

 

IME

Le village des Harkis, en construction, entre la route de la chapelle et le chemin étroit.

Il est devenu le village de vacances Paul Bert, racheté par l' association Lyonnaise Villette-Paul Bert.

 

 

Paul Bert 1

La même, en fausses couleurs.

 

 

 

PaulBert 2

La chapelle du Villaron, victime des outrages du temps.

C'est à l'initiative de madame Dugré, qui avait adopté Rosans pour y vivre et mourir, que cette chapelle a été reconstruite par Thierry Antonsig (auteur de la photo).

Chapelle

La construction d'une nouvelle gendarmerie, dans les années 1930.
Désaffectée, elle a été utilisée par un franco-russe, pour y installer ses bureaux, ses scorpions, et ses serpents.

Elle est ensuite devenue un gîte, avec chambres, et auberge.

Celle qui l'a remplacée a vu ses gendarmes partir en 2016.

On ne connait pas encore sa future utilisation.

 

 

 

 

 

gendarmerie

Le Lastic était au départ un préventorium, qui recevait, en cure, des personnes, qui risquaient de faire une tuberculose.

Il avait été fondé, dans les années 1930, par Mademoiselle Julien, qui avait dû, par la suite, le céder à un avoué de Gap, Wilhelm.      Il reçut, tour à tour des enfants, puis à nouveau des pre-tuberculeux.

La sécurité sociale, et ses normes, ont sonné son glas !

lastic7

 

Un autre gros plan, en été ? beaucoup plus récent, les peupliers ont bien poussé.          
  Ils ont été abattus il y a quelques années.

 

 

 

lastic1

 

Au dessus du batiment du Lastic se trouve la ferme qui était à l'origine de la proprieté.

es deux fermes de l'Estang sont encore là toutes les deux. Celle de Ferdinand Ozé, la plus haute, n'avait pas encore été rachetée, et rasée par l'ONF. Celle de Combel, une vieille famille disparue, existe toujours, vendue par la famille.

lastic3

Le Lastic et au-dessus L'Estang, vus de la route du fer à cheval.

 

A droite plus gros plan sur le Lastic

 

 

 

Fourchat, et à droite Lastic2

Deux élégantes en promenade, la promenade traditionnelle des Rosanais.

La route ne semble pas goudronnée ! !

 

 

fer à cheval


Vue du nord du village.

Le Fourchat, le col d'Archinboum, et Picoron font une belle de toile de fond au Lastic.

 

 

 

 

lastic8

Voici le programme journalier d'un curiste reçu au Lastic.

C'est rassurant de penser qu'en 1950 ils étaient bien nourris.........

...."la vie du petit cochon" ...    nous dit il.

 

40 cm de neige ...... je crois qu'il veut épater son monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

temoignage

L'intérieur du Préventorium du Lastic, tel qu'il était à l'origine, quand Mademoiselle Julien, sa créatrice, le gérait.

 

 

lastic4

La salle à manger

 

lastic5

La véranda de la salle à manger

lastic6

Le hameau de Raton, le plus retiré, donc le plus calme de Rosans, dans son écran de montagnes. Au fond le col de Taton.

 

 

 

 

 

Le hameau de Raton ?

 

raton1

 

 

Une vue plus récente, sous la neige.

 A gauche on repart pour Rosans,

au centre on va vers Taton,

à droite on rejoint le col de la Fromagére.

 

raton 2

 

 

avril 1911, Valentine Garcin, en formation à Grenoble, reçoit cette carte de sa mère, écrite en italien.

sa soeur Catherine a signé.

Le village se trouve, tout à gauche, au confluent des deux crêtes

 

Pommerol

 

Chauvac, un village au sud de Rosans, dans le département de la Drôme.

C'est une erreur du découpage, car tout le rattache à Rosans, le paysage, le climat,

et son approvisionnement.

 

 

chauvac1

Chauvac

La fête votive, qui attirait toute la région proche.

C'était à l'automne .... on y degustait des grives 

aromatisées naturellement au genievre.

 

 

Chauvac 2

  Un avion casse du bois !!! le bois de la Coste .... ou son fuselage !!!!

C'était en 1925, en mars, et tout Rosans s'était transporté à La Coste, pour un evenement exceptionnel, qui ne s'est pas reproduit depuis.

En principe j'y suis, mais on ne voit pas pas ma voiture d'enfant, j'avais 6 mois.

 

 

avion 1 et 2

   

Le même avion, vu de l'autre face

 

 

 

avion 3

  En montant le col des Tourrettes, roulage et foulage des blés.   A gauche Maraysse.

 

 

L'Epine

  Il appartenait, au départ, à la famille Hugues, dont une branche avait racheté le moulin de Rosans et fondé une scierie.






Le moulin de l'Epine
   

Il venait de pleuvoir, la cascade donnait à plein. Elle ne coule que quelques jours par an.

C'est dans cette gorge que les Allemands furent arrêtés par le maquis, en juin 1944.

 

 

 

Monclus

   

Le village de Verclause en 1911.

Le quartier du Pont se devine en bas sur la droite.

 

 

 

Verclause

   

Vue nord du village, et sur la droite,

tout en haut, le cimetiére.

 

St May

retour au haut de la page      ..........  thème suivant       

  retour à la case départ