retour à la case départ

Le quartier de la Boule d'Or, et la route nationale ( 26 documents).

 

En 1909, le garage Hugues, maintenant l'épicerie, n'existait pas encore.

Il n'y avait que l'atelier et la maison d'Oddoze, le charron, sur la droite.

2

 

 

L'atelier de charronnerie Oddoze, en plein travail.

Celui-ci disparu, une épicerie tabac a pris sa place, épicerie qui a, à son tour, disparu.

 

Oddoze

 

Le car de Serres devant l'ancienne gendarmerie, visible à gauche de la carte, celle qui existait dans les années d'avant guerre, jusqu'en 1938 environ.

 

3

En août 1914, Valentine (au verso) exhorte son frere à remplir son devoir, à revenir victorieux, et lui donne le courage d'un vaillant soldat

bo15

 

Le garage Lesbros en cours de construction, dans les années 1930.

 

4

La grande inscription n'a pas encore été peinte.
C'est l'auberge de campagne traditionnelle, qui ne cherche pas à trop se montrer.




8

 

Marcel Trillat avait fait peindre son enseigne sur sa façade.

Qui avait commencé le premier : lui ou Pinet......

la concurence était rude ! ! ! !

 

6

 

Les vélos ne se préoccupent pas des voitures, qui sont à peu prés inexistantes.

 

7

 

Madame Trillat, et son chien.

Une jardinière, (voiture légère de promenade)

 dételée à gauche

 

14

 

Toute la clientèle habituelle est réunie, y compris Madame Trillat, et Rosette Lombard.

même les gendarmes

 

Trillat

Marcel Odon a construit son garage : on était dans les années 1952.

 

 

9

Vue de l'hôtel, du coté ouest. La piscine est en service : on est dans les années 1950.

Marcel Trillat avait donné son jeu de boules pour la construire...... Elle devait lui amener des clients ! !

 il vendait les billets d'entrée, mais c'était avant d'aller dans l'eau .....

10

 

C'était aprés 1954, la 2 CV envahissait les campagnes

 

 

13

En couleur (de fausses couleurs),
la tour semble avoir été réhabilitée.

 

 

12

Une vue du village depuis le chemin qui va à l'IME

16

Madame Trillat, qui était originaire de Peyrins, au nord de Romans, dans la Drôme, avait succombé à la pub. C'était avant le téléphone automatique.

 

 

pub

 

 

 

La salle à manger

 

 

 

hotel T2

 

Le coin salon, avec Renée Trillat, la soeur du patron.

 

 

hotel T1

 

1950 et quelques

André Barniaudy et René Chaffois avaient construit un garage, et un bar.

 

11

Vue aérienne du quartier de la Boule d'or, dans les années 1959.

Pendant la construction de la maison du Docteur, et avant celle du garage Oddou ( on voit que le terrassement a été fait ).

1

 

 

La piscine, crée par Raymond Hugues, vers 1950, en utilisant les crédits accordés pour la construction de deux réserves d'eau, destinées à lutter contre les incendies. Elles n'ont Dieu merci, jamais servi.

pisc1

 

La piscine en fausses couleurs.

 

 

2

 

C'était devenu un lieu de rencontre incontournable.

 

3

 

L'eau était encore fraîche pour la saison.

 

4

L'hôtel Pinet vu depuis les champs.

C'est l'un des plus vieux bâtiments, hors les murs, du village.

Le logis de l'Ecu de France appartenait, dans les années 1550, aux Boutin, qui avaient dû, à cause de mauvaises affaires, le céder au seigneur D'Yse.

Au temps de leur splendeur, ils avaient fait construire une chapelle.

ecu 1

 

On distingue la rue plus haut qui se resserre vers chez Oddou.

 

ecu3

 

 

Le saule a disparu, la photo est beaucoup mieux cadrée.

 

ecu2

C'est exactement la même que ci-dessus, mais elle est en couleurs, de vraies couleurs, semble-t-il.

Elle date du 27 juillet 1943, envoyée par Nono à Cavaillon

ecu7

 

Difficile à mettre une date.

 

ecu4

La même en fausses couleurs

 

 

ecu6

retour en haut de la page  .......   thème suivant     juin 2004

retour à la case départ